Translate

dimanche 24 novembre 2013

Droit de vote pour le clergé thailandais

http://genweb.nationmultimedia.com/national/Clergy-must-be-given-the-right-to-vote-says-semina-30208849.html?PHPSESSID=792923d6917868ca825d0b394f6f4cfe

Les moines bouddhistes, des religieuses et autres membres du clergé devraient être autorisés à voter, un séminaire a convenu hier.

Le séminaire, qui s'est tenu au Parlement à l'occasion du 81e anniversaire de la démocratie en Thaïlande, a été organisé par la Commission nationale des droits de l'homme, le comité du Sénat sur ​​la protection des consommateurs et la Fondation ANFREL (Réseau asiatique pour des élections libres). Les participants ont convenu qu'il était injuste d'interdire les moines bouddhistes, des religieuses et d'autres membres du clergé d'émettre les votes dans les élections. En vertu de la Constitution thaïlandaise ils sont actuellement empêchés de voter aux élections ou de référendums nationaux. Sriprapha Phetmeesri, un professeur de l'Université de Mahidol, a déclaré le vote est un droit humain fondamental et garantie par les lois internationales. Elle a noté que les moines bouddhistes au Sri Lanka ont pu voter alors que les moines au Vietnam pourraient même se présenter aux élections parlementaires. Nirand Pithakwatchara, membre de la Commission nationale des droits humains, a déclaré que depuis le vote est un droit fondamental de l'homme, la Commission électorale (CE) devrait trouver une façon de permettre aux plus défavorisés, les détenus et le clergé de voter. Il dit que le gouvernement était tenu par l'article 87 de la Constitution pour protéger les droits fondamentaux des citoyens. Paibul Nititawan, un sénateur nommé, dit l'article 100 (1) devrait être modifié comme il interdit actuellement moines, novices, les prêtres et autres membres du clergé de voter. Il a dit interdisant le clergé de vote a été un édit jour d'il ya plus de 80 ans, qui n'avait plus aucune incidence sur la société d'aujourd'hui. Il a dit religieuses pourraient avoir le droit de vote, avant même que les modifications de la Charte ont été faites, si l'Institut royal de les redéfinir comme laïcs plutôt que clergé. La nouvelle définition donnerait automatiquement religieuses le vote, Paibul dit. Srisuwan Janya, secrétaire général de l'Organisation Thai Constitution protection, dit la CE devrait donner des directives ou des règlements pour permettre aux personnes défavorisées et apatrides de vote. Elle a ajouté que le roi Prajadhipok Institut devrait lancer des campagnes de sensibilisation pour les personnes défavorisées, les personnes handicapées et d'autres pour les aider à réaliser leurs droits constitutionnels - en particulier le droit de parrainer un projet de loi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget